Suivez nous : lettre d'info | facebook | twitter | +






La Bourlingue Théâtre
Théâtre (de) tous Les Jours

Baroufe à Chioggia – représentation de l’atelier théâtre


commenter

 

@ Céline Cazorla

Extérieur/jour. Fin de l’automne, Chioggia, petit port près de Venise.

Des femmes travaillent devant leur maison, attendant nerveusement le retour de leurs hommes après 10 mois en mer. Ce sera la saison des mariages et des fiançailles. Tous sont dans l’urgence de rattraper un printemps d’absence.
Est-ce que les hommes auront échappé aux dangers de la mer et reviendront tous ? La pêche aura-t-elle été bonne ? Rapporteront-ils des cadeaux achetés lors des escales ? Les promis auront-ils enfin acheté la bague pour leur promise ?
Voici que s’en mêle Toffolo, orphelin et jeune homme en trop. Une taquinerie, un malentendu grossi par des médisances, la jalousie des amoureux : disputes et bagarres explosent, la justice s’en mêle…

 

Le véritable héros de cette pièce est le peuple de pêcheur de la ville. C’est la particularité et la force de Baroufe à Chioggia. Avec le petit peuple présent sur scène, c’est aussi la langue populaire qui fait son irruption sur les planches. Langue populaire issue du dialecte vénitien et très bien rendue dans la traduction de Ginette Herry que nous utilisons. Les thématiques portées par Baroufe à Chioggia sont avant tout sociales. Sous la forme d’une comédie s’apparentant, un siècle avant, à un boulevard, il s’agit d’une vraie pièce sociale. La pièce parle du rôle destructurant du travail (la pêche) dans l’organisation sociale (les hommes sont absents 8 mois sur 12 et meurent beaucoup), de la place de la femme dans la société.
La pièce fait aussi ressortir la profonde envie de vivre de toutes ces femmes et ces hommes. C’est ce qui avait touché le jeune Goldoni quand, tout jeune, il avait entamé sa carrière de magistrat à Chioggia. Trente ans plus tard, il s’en souvenait encore et s’en faisait l’écho dans cette pièce !

 

En collaboration avec l’Association Familiale de Lachelle, les 30 juin, 1er juillet, 2 juillet 2015 à 20h30 dans la cour de l’école de Lachelle. PAF : 2€





La Bourlingue Théâtre - Mairie de Le Meux - 68, rue de la république - 60880 Le Meux
info@labourlingue-theatre.fr - 06 95 96 28 97